Généalogie de la Famille de Blanchefort

A partir des années 1080, les Trencavel s’imposent, et contrôlent le Carcassès et le Razès.
Entre 1180 et 1190, Bernard-Aton Trencavel, et sa mère, Ermengarde (héritière des comtes de Carcassonne), reçoivent un grands nombre de serments pour tous les grands châteaux des deux vicomtés (serments non-datés). Le seigneur de Blanchefort prête serment à Bernard-Aton et à Ermengarde (alors que d’autres ne prêtent serment qu’à Ermengarde).
(Hélène Débax – La féodalité languedocienne)
Il est possible que la famille des seigneurs de Blanchefort soit issue d’un chevalier, représentant des Trencavel, mais aucune preuve ne peut le certifier.

Bernard de Blanchefort (1119, 1124, 1125)
Au commencement du XIIème siècle, Bernard de Blanchefort se met avec d’autres seigneurs de la contrée en révolte ouverte contre Bernard-Aton, vicomte de Razès.
Comme plusieurs autres châtelains, les seigneurs de Blanchefort possédaient un château relevant du domaine des vicomtes, mais le village (au pied du château) avait été fondé par les moines bénédictins de Saint-Polycarpe, et les terres avoisinantes avaient été mises en culture par ces religieux.
L’abbaye d’Alet, qui exerçait les droits de celle de Saint-Polycarpe, revendiqua la possession de Blanchefort et une bulle du pape Calixte II, datée de 1119, confirma, en faveur de l’abbé d’Alet, la possession de Blanchefort : castrum de Blancafort.
Bernard de Blanchefort refusa de se soumettre à cette décision et, aidé de plusieurs autres seigneurs, il eut recours à la lutte armée contre l’abbé d’Alet et contre le comte Bernard-Aton, pour conserver son domaine.
Il y réussit, et c’est à cette condition qu’il déposa les armes en 1124.
Un plaid de justice réunit en 1125 (avant le mois d’août) les représentants de l’abbaye de Lagrasse et la noblesse locale : Pierre d’Auriac, Pierre et Bernard de Cucugnan (le document précise qu’ils sont frères), Xeginar de Soulatge et Ermengaud, son frère, et enfin Bernard de Blanchefort.

Guillaume de Blanchefort ( ?)
Lors de la conquête du Razès par Simon de Monfort, Guillaume de Blanchefort est contraint de fuir et de rejoindre les rangs des faydits.
Seigneur faydits, expulsé de son château en 1210, sa terre sera donnée à Pierre de Voisins en 1231.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un destin entre deux mondes…

%d blogueurs aiment cette page :