Généalogie de la famille Mir de Laurac

Pierre Mir de Laurac (1209 – ?)
Fils de Raymonde de Saint-Germain (parfaite de Fanjeaux, qui avait reçu la vêture des mains de Guillabert de Castres en même temps qu’Esclarmonde de Foix, Fays de Lahille et Aude de Fanjeaux), frère de Pierre de Saint-Michel.
Les frères, tous deux croyants cathares, rejoignent Pierre-Roger de Cabaret dans ses châteaux de Cabaret pour continuer la lutte armée, après avoir mis leurs épouses respectives, Prima et Genser, en sécurité à Montségur.
Quelques années plus tard, quand Montfort aura achevé sa conquête et que l’éparpillement de ses forces affaiblira la combativité de la croisade, Pierre ira sur le pog ariègeois chercher sa femme et plusieurs autres dames nobles de Fanjeaux et de Montréal.
Pierre de Saint-Michel (1209 –  ?)
Les frères, Pierre Mir et Pierre de Saint-Michel, tous deux fils de Raymonde de Saint-Germain et croyants cathares, rejoignent Pierre-Roger de Cabaret dans ses châteaux de Cabaret pour continuer la lutte armée, après avoir mis leurs épouses respectives, Prima et Genser, en sécurité à Montségur.
Il accompagne Isarn-Bernard de Fanjeaux à Montségur, alors qu’il allait voir sa mère et ses sœurs.
Bernard Mir (1244)
Michel Roquebert nous dit que Bernard Mir, chevalier de Laurac était croyant cathare et fut condamné à la prison perpétuelle en 1244.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un destin entre deux mondes…

%d blogueurs aiment cette page :